Accueil Comics Catwoman, Harley Quinn et Poison Ivy à nouveau réunies

Catwoman, Harley Quinn et Poison Ivy à nouveau réunies

14
0

Les trois sirènes de Gotham vont devoir affronter Punchline et un groupe d'hommes de main cow-boys.

Publié le 10 mai 2024 à 13:30

En août, DC mettra en pause la série régulière de . , e Lierre vénéneux car les trois anti-héroïnes seront les vedettes d'une mini-série hebdomadaire : Les sirènes de Gotham City.

Plus d'une décennie s'est écoulée depuis que les méchants les plus notoires de Gotham City se sont réunis sous le nom de Sirènes, et cette fois, ils ne sont pas tous du mauvais côté de la loi ! Les trois ont souvent fait équipe dans la série animée de . Harley Quinnmais cela fait depuis 2011 qu'une série dédiée au trio est sortie.

LIRE AUSSI :

Batman : Harley and Ivy | Critique

En Les sirènes de Gotham City par Leah Williams (Power Girl, X-Factor), Matteo Lolli (Harley Quinn, Deadpool), Daniel Hillyard (Peluche, Vinyle, Plastique) e (Harley Quinn : + + Rouge, Mighty Captain ), une opération de violente et hautement illégale sponsorisée par des boissons énergisantes donne le coup d'envoi de l'action, menaçant la vie de la faune et des habitants de Gotham City, et les seules à pouvoir sauver la situation sont le trio criminel composé de Catwoman, Poison Ivy et Harley Quinn ! Elles sont de retour en équipe et prêtes à passer à l'action… pour la première fois depuis des années !

Gotham City Sirens verra des apparitions spéciales de White Rabbit et Punchline et présentera le groupe de cow-boys et d'hommes de main qui apparaîtront bientôt sur la scène nationale : les Nasty Boys !

Interviewé par Polygon, Leah Williams n'a pas pu partager beaucoup de détails sur l'intrigue, mais a expliqué qu'elle avait été inspirée par une étrange rencontre avec des animaux sauvages qu'elle avait eue un jour en conduisant au milieu de nulle part dans la campagne du Montana.

“De l'autre côté de l'intersection se trouvait cette créature extraterrestre que je n'avais jamais vue auparavant et qui n'était pas originaire du Montana. […] Elle avait ces cornes noires en spirale et de grands yeux noirs, et des rayures ; il n'y a rien dans le Montana qui ressemble à ça. Pendant les années qui ont suivi, lorsque je décrivais cette rencontre à mes parents ou à mes patrons, ils me disaient : ” Oh, tu as probablement vu un élan. Tu as vu un cerf. Tu l'as juste imaginé”. Et je leur répondais : “Non, bande de cons, je sais ce que j'ai vu !””.

Ce n'est que des années plus tard, lorsque Williams a repéré le même animal dans un sanctuaire du Texas, qu'elle a découvert qu'elle était tombée sur un impala africain, probablement importé et échappé d'une chasse exotique.

“Depuis lors, je me demande : “Qui fait cela ? Qui importe des animaux exotiques dans le Montana juste pour le plaisir de les tuer?' Pour moi, c'est quelque chose de dégoûtant, mais c'est aussi légal : c'est tout à fait dans les règles.”

Williams pensait qu'il s'agissait donc d'une situation parfaite pour unir les Les sirènes de Gotham Cityen tant qu'amoureux de la vie animale (et végétale) ayant une relation moins qu'idyllique avec la loi.

Lire aussi :  Jason Aaron redéfinit l'Atlantide et le monde souterrain de Marvel
Couvertures des variantes modulaires de Gotham City Sirens 1-4 par Guillem March
Couvertures des variantes modulaires de Gotham City Sirens 1-4 par Guillem March