Accueil Animé Pierrot révèle comment il a évité la censure de l’anime

Pierrot révèle comment il a évité la censure de l’anime

18
0

Naruto fait partie des titres shonen les plus emblématiques et les plus emblématiques qui soient, avec les histoires du ninja blond qui conquiert et continue de conquérir le monde. Et en ce qui concerne la série animée, Naruto a certainement tous les clichés d'une série pour enfants. Parmi eux nous voulons nous concentrer sur les limites de la censure auxquelles Pierrot a dû faire face pour Naruto. Pour la plupart de ses séries, Shonen Jump a réussi à éviter de graves conséquences, et cela vaut aussi bien pour les adaptations en manga qu'en . Mais apparemment , Naruto a fait face à de réelles menaces de censure pendant son apogée.

La confession vient de Michikyuki Honma, actuel président du Pierrot. Tout le monde sait que nous parlons du studio d'animation qui a réalisé l'anime Naruto. Et, à l'époque, Honma travaillait sur la série avec une équipe. Au cours de la production, l'équipe avait appris à quel point Naruto était populaire auprès des fans du monde entier.

Lire aussi :  Le Studio Ghibli diffuse un message mystérieux avant la sortie du nouveau film

LIRE AUSSI :

Kaiju No. 8 partage des images des coulisses de la production IG

En effet Honma a déclaré qu'il était difficile de faire une série qui deviendrait populaire à l'étranger ou au moins une série de longue durée. Il est clair qu'ils visent en partie cet objectif, mais Honma a déclaré que faire un anime dans cette optique deviendrait de plus en plus ennuyeux. Parmi les dynamiques à éviter, il y a le fait de ne pas pouvoir laisser les personnages fumer pour que l'anime puisse être diffusé à l'étranger. Il poursuit en disant que la violence doit être atténuée et les expressions sexy évitées.

Si les dessins animés sont soumis à de telles restrictions, il n'y a aucune chance que le public à l'étranger veuille les regarder. Les projets qui ont du succès au Japon en ont aussi à l'étranger. Je pense que nous ne devons pas commettre d'erreurs dans notre approche de la production d'anime.“, explique le président.

Lire aussi :  L'anime du one-shot d'Oda débutera le 21 janvier.

Bien sûr, Naruto tombe dans tous les problèmes mentionnés par Honma. Du tabagisme aux enfants en guerre en passant par les thèmes sexuels suggestifs, la série comporte de nombreux cas de ce genre. Sur certains marchés, ces éléments ont été censurés.mais Pierrot a choisi d'honorer le contenu du manga Naruto. En restant fidèle à l'histoire, Naruto a réussi à gagner l'attention des fans, jeunes et moins jeunes. Et aujourd'hui, la franchise est considérée comme l'une des plus grandes de l'histoire de l'anime.

Source – Comicbook