Accueil Comics La Reine d’Égypte – L’œil bleu d’Horus – Critique de keynerd.fr

La Reine d’Égypte – L’œil bleu d’Horus – Critique de keynerd.fr

15
0

La Reine d'Égypte – L'œil bleu d'Horus – Critique

L'histoire fictive de la seule femme pharaon : Hatchepsout.

La reine d'ÉgypteL'œil bleu d'Horus è a seinen manga écrit et dessiné par l'auteur japonais Chie Inudohinspiré par la vie de la reine Hatchepsout, pharaon du Nouveau Royaume de l'Égypte ancienne et deuxième femme de l'histoire à occuper cette fonction.

Publié en série du 15 décembre 201 au 15 avril 2021 dans le magazine mensuel. Harta par Kadokawa ShotenL'œuvre se compose de 9 volumes publiés entre septembre 2015 et septembre 2021. L'édition italienne du manga a été éditée par Edizioni BD sous le label. J-Pop du 29 janvier 2020 au 6 avril 2022. Par conséquent, les 9 volumes du manga sont déjà disponibles dans les magasins de bandes dessinées et les librairies, pour ceux qui souhaitent les récupérer.

Une fille qui voulait être reine d'Égypte

La reine d'Égypte

La couverture du volume 1

Fille de Thoutmosis I et la grande épouse royale Ahmose, Hatchepsout est, à toutes fins utiles, lle seul véritable héritier de la 18e dynastie. Cependant, n'étant qu'une fille, elle ne peut pas hériter directement de la couronne de son père et est donc contrainte de… épouser son demi-frère Thoutmosis II pour légitimer l'ascension de ce dernier sur le trône. Malgré cela, au fil des années, Hatchepsout va se révéler bien plus déterminée que prévu. En effet, elle vainc ses adversaires en régnant sur l'Égypte, d'abord en tant qu'épouse de Thoutmosis II, puis en tant que régente de son beau-fils Thoutmosis III et enfin en prenant elle-même le titre de pharaon.

En faisant passer la diplomatie avant la guerre, la reine cherche, pendant son règne de près de vingt-deux ans, à rétablir les contacts égyptiens et l'influence commerciale sur les pays qui entourent l'Égypte. Hatchepsout défie les conventions sociales dans son ascension au pouvoir : jouant avec son rôle de personnage public, elle utilise sa perspicacité et son attrait pour se tailler une place dans un monde composé uniquement d'hommes.

Lire aussi :  Spider-Man 2099 explore le côté horrifique du futur de Marvel.

Une femme forte qui a tout sacrifié pour devenir reine d'Égypte.

La reine d'Égypte, panneau

Le travail de Chie Inudoh est vraiment bien dessiné et réussit assez bien à rendre tangible l'atmosphère de l'Égypte ancienne. Bien sûr, pour les fans d'égyptologie, certaines inexactitudes historiques seront inévitables, comme l'admet l'auteur elle-même

Hatchepsout est représentée comme une jeune fille idéaliste. È désireux de faire la différence et de régner sur le Royaume de…L'Égypte autrement que ses ancêtres. Hatchepsout cependantbien qu'un peu naïve au début, finit par être dépassée par les intrigues de la cour et manque toujours de s'opposer aux conventions du royaume qu'elle considère comme injustes. Avec elle, il y a d'autres personnages qui font leur apparition progressivement dans l'histoire. Le plus important est la personne de confiance Senmut: un architecte compétent issu d'une famille modestemais qui a su se faire un nom grâce à ses compétences. Il y aura des amis, des esclaves, des serviteurs, des rivaux, des fonctionnaires alliés et, bien sûr, la caste des prêtres du dieu Amon, qui tantôt aidera la jeune reine, tantôt lui mettra secrètement des bâtons dans les roues. Mais nous évitons d'en rajouter pour éviter les spoilers.

Un manga seinen différent des habituels…

La reine d'Égypte

Chie Inudoh explique de nombreux aspects du cadre de l'Égypte ancienne, ce qui permet à tous les lecteurs de bien comprendre les situations vécues par Hatchepsout

Cet ouvrage nous montre un aspect des femmes pharaons du royaume d'Égypte sur lequel peu d'autres ouvrages se sont attardés. Le style manga de Chie Inudoh est parfaitement adapté à l'histoire de l'humanité.et la qualité générale des planches est vraiment excellente.! De plus, bien qu'Hatchepsout soit l'unique protagoniste, de nombreux autres personnages sont bien caractérisés. Et dans certains moments, c'est précisément leur point de vue qui permet au lecteur de comprendre les événements qui se déroulent au tribunal.. En gros, un manga au cadre historique bien préparé, mais en tout cas plutôt romancé pour être passionnant. Même ceux qui n'aiment pas ce genre de cadre historique ne seront pas déçus par la qualité du récit.

Lire aussi :  Spider-Man, Black Panther et X-Men

Conclusion

Senmut et Hatchepsout

La reine d'Égypte – L'œil bleu d'Horus de Chie Inudoh est une très belle sériemagnifiquement réalisée, de pas moins de 9 volumesqui retrace la vie d'Hatchepsout : l'une des deux seules femmes à avoir réussi à devenir pharaon. L'histoire est bien écrite, vignette joliment dessinée par vignette, et assez addictif.

La qualité de chacun des 9 volumes vaut vraiment la peine d'être achetée pour tous ceux qui aiment les , en particulier pour les amateurs de bandes dessinées ayant un cadre historique. Ce n'est pas un chef-d'œuvre, mais il mérite certainement de figurer dans ta collection de… seinen manga. La note ? Eh bien, ★★★★ presque le maximum !